Dynamiques de couple malsaines

Sadisme marital normal*

Apprendre à haïr son partenaire amoureux

On n’anticipe pas qu’un jour on prendra plaisir à blesser une personne qu’on aime. On voudrait encore moins se l’avouer. Pour plusieurs personnes et couples, leur premier réflexe est de nier immédiatement toutes formes de malhonnêteté ou de malfaisance envers l’un ou l’autre. Quelles raisons valables pourraient justifier un tel comportement envers une personne avec laquelle nous avons choisi de vivre le restant de nos jours? La réponse est aucune! C’est pour cette raison qu’on ne réussit pas à se l’avouer et encore moins à son partenaire.

Sadisme marital normal

Le sadisme consiste à délibérément blesser une personne, en prendre plaisir ou en ressentir une satisfaction. Dans le cas des relations à long terme (mariées ou pas), ce phénomène est plus répandu qu’on veuille se l’avouer. C’est pour cette raison qu’il est “normal” de faire du sadisme marital. Par contre, la normalité du sadisme ne signifie pas qu’elle est saine dans ce cas-ci, mais qu’elle est plutôt répandue. Le Sadisme Marital Normal (SMN) est une forme de violence particulièrement subtile entre 2 partenaires, qui au contraire de ce qu’on pense, s’aiment et se haïssent aussi!

Amour & haine: même continuum, différentes extrémités

Les relations amoureuses seraient tellement plus simples si on pouvait toujours bien se sentir et avoir un sentiment amoureux pour notre partenaire. Malheureusement, ce n’est pas le cas! Il va toujours avoir des parties d’une personne qui seront détestables. On n’est pas parfait et nous ne sommes pas exactement pareil que notre âme sœur. Ces différences créent des conflits importants, difficilement surmontables, qui amènent souvent un sentiment de haine envers notre bien aimé (calembour voulu). La manière dont nous gérons cette ambivalence d’amour et de haine envers notre partenaire détermine grandement la réussite du couple.

Pour gérer sainement ces émotions contradictoires, il faut être équilibré émotionnellement. Cet équilibre nous permet de mieux vivre avec le fait que nous haïssons par moment notre partenaire, mais que notre partenaire nous haïsse aussi. La deuxième partie est la plus difficile pour plusieurs, car cela influence notre estime de soi. Quand la personne la plus significative pour nous, déteste une partie de qui nous sommes, il peut être difficile à gérer les émotions de rejet que cela engendrent. C’est une réalité difficilement acceptable pour une personne qui n’a pas une estime de soi solide. 

Comment tout cela s’opère-t-il?

Plus on connaît notre partenaire, plus nous sommes capables de le blesser, car nous avons eu accès à ses insécurités au cours des années. Généralement entre partenaires, on se réconforte et on s’aide à travers nos difficultés et limites. Par contre, le jeu se joue différemment quand nous sommes en conflits l’un envers l’autre. Particulièrement les difficultés sexuelles où la grande majorité des gens sont spécialement fragiles. Quand nous n’avons pas une identité solide-flexible et une capacité à s’auto-réconforter, on se sent facilement attaqué par notre partenaire, car on prend les choses personnelles. Cela engendre un réflexe de vengeance pour pallier la blessure et l’anxiété que cela nous fait vivre. Ainsi, commence le cercle vicieux de sadisme marital normal. 

  1. Un des partenaires se sent blessé ou lésé. 
  2. En retour, elle attaque pour se sentir mieux. 
  3. L’autre partenaire est blessé à son tour et attaque pour riposter.
  4. Répétez les étapes 1-2-3

Donnons un exemple plus concret pour illustrer le point. Une femme a plus de désir sexuel que sa partenaire depuis le début de leur relation. Suite à plusieurs tentatives d’initier les relations sexuelles et plusieurs refus au cours des années, elle ressent du rejet. Donc la partenaire ayant plus de désir se sent de plus en plus indésirable avec chaque initiative. Un soir où elle tente à nouveau sa chance, elle se fait rejeter une fois de plus. N’étant plus capable de vivre le rejet elle attaque en disant que sa partenaire est frigide. Cette dernière qui est déjà inquiète par rapport à la sexualité riposte en disant que sa blonde est une obsédée sexuelle. Nous pouvons tous imaginer la suite de ce conflit. Évidemment, les sexes et orientations sexuelles sont interchangeables dans cette situation. 

Une variété d’exemples plus subtiles existe où on fait des choses qui peuvent délibérément irriter notre partenaire et où on en retire une satisfaction. Par exemple : pas changer le rouleau de toilette, dépenser un montant significatif d’argent sans en parler à son partenaire, ignorer ou bouder, soupirer, faire un regard de désapprobation, etc. Tous ces comportements ne sont pas faits de manière anodine, mais cherchent plutôt à faire réagir l’autre. Quand on se fait prendre sur le fait: on fait semblant de ne pas avoir été conscient.

Avouer ou ne pas avouer, cela est la question?

Il faudrait être insensé pour avouer le Sadisme Marital Normal (SMN) que nous faisons à notre partenaire. Quels avantages pourrait-il bien y avoir? Ceci devient une question d’intégrité et de loyauté qui nous permet de développer une alliance collaborative et notre équilibre émotionnel. Cela permet aussi de surmonter des impasses émotionnelles dans le couple. Admettre le SMN dans son couple permet de présenter à notre partenaire qui nous sommes réellement et ainsi vivre une intimité validée par soi. Comment peut-on justifier aimé ou être aimé, si nous ne présentons pas qui nous sommes dans notre entièreté, avec le bon, mais aussi le mauvais. 
La majorité des gens ne vont même pas s’avouer à eux -mêmes qu’ils font du sadisme marital normal, car ils ne veulent pas s’avouer être aussi méchants et avoir un côté obscur à leur personnalité. Cela atteindrait l’image d’eux-mêmes et donc leur estime de soi. Ils voudront encore moins l’avouer à leur partenaire qui pourrait les rejeter. 
Prenez le temps de réfléchir sur la prochaine phrase et réellement considérer son implication pour vous et votre couple :
Démontrer le pire en nous fait ressortir le meilleur en nous, car le pire en nous ignore sa propre existence. -David Schnarch
Procurez-vous la websérie sur les dynamiques de couples et l’impact sur le désir sexuel

Autres articles reliés: 
Une alliance collaborative: Votre relation amoureuse et vie sexuelle en dépend
Une alliance collaborative: La construire et la maintenir
Impasse émotionnelle: conflits fondamentaux des couples
Série de textes: Intimité sexuelle


*texte inspiré du livre Intimacy and Desire de David Schnarch


En connaître plus sur l’auteur

Francois Renaud M.A.
Sexologue & psychothérapeute Centre-ville de Montréal

Vous avez aimé le texte et vous voulez en savoir davantage sur la sexualité:

#mc_embed_signup{background:#fff; clear:left; font:14px Helvetica,Arial,sans-serif; }
/* Add your own MailChimp form style overrides in your site stylesheet or in this style block.
We recommend moving this block and the preceding CSS link to the HEAD of your HTML file. */

S’inscrire à l’infolettre

* indicates required
Adresse courriel *

Prénom

Nom

(function($) {window.fnames = new Array(); window.ftypes = new Array();fnames[0]=’EMAIL’;ftypes[0]=’email’;fnames[1]=’FNAME’;ftypes[1]=’text’;fnames[2]=’LNAME’;ftypes[2]=’text’; /*
* Translated default messages for the $ validation plugin.
* Locale: FR
*/
$.extend($.validator.messages, {
required: « Ce champ est requis. »,
remote: « Veuillez remplir ce champ pour continuer. »,
email: « Veuillez entrer une adresse email valide. »,
url: « Veuillez entrer une URL valide. »,
date: « Veuillez entrer une date valide. »,
dateISO: « Veuillez entrer une date valide (ISO). »,
number: « Veuillez entrer un nombre valide. »,
digits: « Veuillez entrer (seulement) une valeur numérique. »,
creditcard: « Veuillez entrer un numéro de carte de crédit valide. »,
equalTo: « Veuillez entrer une nouvelle fois la même valeur. »,
accept: « Veuillez entrer une valeur avec une extension valide. »,
maxlength: $.validator.format(« Veuillez ne pas entrer plus de {0} caractères. »),
minlength: $.validator.format(« Veuillez entrer au moins {0} caractères. »),
rangelength: $.validator.format(« Veuillez entrer entre {0} et {1} caractères. »),
range: $.validator.format(« Veuillez entrer une valeur entre {0} et {1}. »),
max: $.validator.format(« Veuillez entrer une valeur inférieure ou égale à {0}. »),
min: $.validator.format(« Veuillez entrer une valeur supérieure ou égale à {0}. »)
});}(jQuery));var $mcj = jQuery.noConflict(true);

There are 2 comments on this post

Leave your thought