Quels dynamiques de couple avez vous?

 

Une Alliance Collaborative:*

Votre relation amoureuse et vie sexuelle en dépend

On aimerait croire qu’une relation amoureuse et la sexualité soient naturellement faciles pour les couples qui sont matures et sains. Bien sûr, on tolère certains conflits et accrochages inévitables dans n’importe quelle relation. Par contre, comment fait-on pour passer au travers d’un conflit qui ne semble pas se régler? Quels sont les éléments qui aident à surmonter le ou les plus grands défis que tous les couples, un jour ou l’autre, devront franchir?

Des techniques de communication ne vous aideront pas!

Le manque de communication est rarement la cause du problème dans des couples qui font face à une impasse émotionnelle. Les relations basées sur la passion, le romantisme amoureux et l’attachement sont généralement de courte durée. L’ingrédient clé d’une relation amoureuse à long terme est une alliance collaborative qui implique loyauté et intégrité. Toutefois, la loyauté face à l’adversité nécessite d’avoir un équilibre émotionnel important. Cet équilibre se retrouve dans une bonne connaissance de soi et de s’assumer, la capacité à s’auto-réconforter, d’offrir des réponses réfléchies et une endurance significative face à nos anxiétés et insécurités.

Différents types d’alliance

Pour maintenir une alliance collaborative, cela nécessite d’avoir ces 4 points d’équilibre émotionnel. Sans ceux-ci, le couple forge d’autres types d’alliance qui sont néfastes pour la croissance personnelle et le développement du couple.
On retrouve des alliances collusives où les membres du couple évitent les conflits réels en les ignorants. Ces couples se présentent en thérapie en ayant des problèmes dans la sexualité, mais pas dans les autres sphères de leur relation. Ils se décrivent comme un couple ayant de la bonne communication et ne comprennent pas les raisons de leurs difficultés sexuelles (souvent des difficultés avec le désir sexuel).
Ces couples ne sont ni honnêtes avec leur partenaire, ni avec eux-mêmes. Ils n’ont pas développé la capacité à se confronter ou confronter leur partenaire quand il est nécessaire de le faire. Ce manque de loyauté et d’intégrité tue le désir sexuel dans le couple, mais comme personne ne veut avouer ses torts; le conflit persiste. Ce qui décrit le mieux ce type d’alliance est une règle implicite entre les partenaires d’éviter toutes formes de conflits importants, car aucun des deux n’a la capacité de les gérer.
Il existe aussi des couples qui ont des alliances combatives. Ceux-ci aiment les conflits et ils en mangent pour le petit déjeuner. C’est leur façon d’être en relation avec l’un et l’autre. Ils disent tout ce qui les dérange chez l’autre et dans la relation. Ces couples se chicanent ouvertement face aux autres sans souci des répercussions. Le hic avec ce type d’alliance, c’est l’évitement total d’une auto-confrontation. Ils reprochent constamment l’autre, mais il ne regarde jamais leurs propres insécurités qui contribuent à maintenir la dynamique malsaine. Leur plus grande peur est d’avouer leurs torts face à leur partenaire et de se mettre dans une position de vulnérabilité. Ils se répètent constamment dans leur tête: « si j’admets mes torts, mes difficultés, mes anxiétés; mon partenaire les utilisera contre moi!»
Certains couples n’ont en fait aucune alliance entre eux. Le dogme du couple consiste à attaquer personnellement l’autre et se défendre à tout prix. Aucune limite n’existe sur comment loin on peut aller pour titiller l’autre dans son ego. Comme on dit en anglais: « The gloves are off». On retrouve dans ses relations de couple un haut niveau de sadisme marital normal. Ces couples ont des chicanes assez importantes où les couteaux sont lancés bas et la menace d’une rupture est souvent utilisée, sans jamais se réaliser. On pourrait croire que ces personnes n’ont plus d’amour ou d’importance entre eux. Toutefois, il ne faut pas se fier aux premières apparences. C’est dû à l’importance que chacun porte pour l’autre et pourquoi ils sont toujours capables de se blesser émotionnellement de manières réciproques.
Un couple peut avoir plus d’un type d’alliance (ou manque d’alliance). Cela  dépend du sujet abordé ou du contexte dans lequel les partenaires se retrouvent. Les partenaires peuvent par exemple avoir une alliance combative sur la manière d’élever les enfants, une alliance collusive dans la sexualité et aucune alliance sur l’entretien ménager et les dépenses communes. Une alliance a aussi la capacité de changer de collusive à combative pour la sexualité et revenir collusive à d’autres moments. En d’autres termes, les alliances sont fluides et interchangeables dans le temps et selon le partenaire.
Avant de lire la suite sur les moyens de construire et maintenir une alliance collaborative, prenez le temps de vous reconnaître dans le type d’alliance que vous renforcez dans votre couple. Évaluer quels sujets et contextes changent vos types d’alliance. Comment réagissez-vous quand votre partenaire vous offre une alliance? Est-ce que vous la prenez ou vous essayez de l’amener dans un autre type?

Francois Renaud M.A.

 


Liste d’envoie pour recevoir des articles et textes sur la sexualité

S’inscrire à l’infolettre: Éducation Sensuelle & Érotique

* indicates required



View previous campaigns.


 

LIRE AUSSI
Une Alliance Collaborative: La construire et la maintenir
Sadisme marital normal: Apprendre à haïr son partenaire amoureux
Série de textes: Intimité sexuelle
Impasse émotionnelle: conflits fondamentaux des couples

Manque de communication ou difficulté à tolérer l’intimité?*texte inspiré du livre Intimacy and Desire de David Schnarch

There are 8 comments on this post

  1. Philippe Fragnière
    48 années ago

    Voilà un sujet passionnant et éclairant ! Moi qui étudie les relations de couple depuis des années, je trouve dans vos articles des concepts que je n'ai pas encore vu expliqué aussi clairement. De plus, j'y trouve des notions abordées de manière inédite, comme les systèmes d'alliance justement. Est-ce là l'apport du Sexocorporel ? Me réjouis de vous suivre encore. Merci.
    Philippe Fragnière

    Reply
  2. Francois Renaud M.A Author
    48 années ago

    Bonjour Philippe,

    Merci de vos commentaires à l'égard de l'article. Ceci n'est pas un concept du Sexocorporel, mais plutôt du Sexual Crucible de David Schnarch dans son livre Intimacy and Desire. Vous pouvez maintenant lire la suite de l'article qui vient d'être publié: Une alliance collaborative: La construire et la maintenir

    Reply
  3. David Beauchamp
    48 années ago

    Wow! après 13 ans de mariage. Je comprends enfin les 12 dernières!

    Ma femme est une personne extrêmement anxieuse et souvent agressive. Pour elle, lors d'une querelle, tous les coups sont permis; elle possède une intuition phénoménale comment attaquer bas et ou ça fait mal. Et moi, comme j'ai appris a ne pas me laisser manger la laine sur le dos, je répliquais coup-sur-coup. Une attaque, une riposte, une autre attaque et la colère montait, plutot la rage nous gagnait tous les deux. Je mets enfin un mot sur ce qui se passait, le SADISME MARITAL. (Et je ne m'en cache pas, j'utilisais aussi cette arme) Cependant une fois la crise passé, nous vivions les conséquences différemment: de mon coté, je pouvais passer plusieurs jours 'down' a me sentir tout croche d'avoir tant perdu le contrôle. De son coté, on dirait qu'elle oublie tout dans les secondes suivantes, jamais une discussion, un regret ou une demande de pardon. Rien n'a existé, tout est au beau fixe.

    Longtemps j'ai cru que cela allait changer, que nous allions trouver un terrain d'entente. Mais rien a faire, quand le sang lui monte a la tête (habituellement dans des périodes d'anxiété) les couteaux volaient de nouveau. Et moi je me suis mis a prendre mes distances pour ne pas être blesser, et a attaquer plutôt que me défendre. Nous n'avions plus (et n'avons toujours pas) aucune alliance.

    Mais l'attirance était la, le désir sexuel, la dépendance affective et monétaire, la peur du changement, le sens de la responsabilité et la morale léguées par nos cultures familiales. Tout cela, et trois enfants, ont fait perdurer une relation nocive qui aurait du être terminée depuis fort longtemps.

    Reply
  4. David Beauchamp
    48 années ago

    …(continue)

    Puis l'année dernière, pour me remettre d'un échec financier, j'ai commencé a méditer. En quelques semaines (environ 8) j'ai réussi a supprimer les idées noires qui me hantaient (anxiété et dépression). J'ai aussi lu (et regarder sur youtube) plusieurs exposés de sages, scientifiques et blogger de tout alibi. En plus de corriger mon problème d'idées noires, cela a eu un effet sur mes réponses, elles sont maintenant plus lentes a venir, je prends le temps de regarder mes mots avant qu'ils soient prononcés et de considérer mes phrases dans leur contexte. Maintenant que j'ai appris a mieux me contrôler (et je suis encore loin d'être parfait) je suis plus en mesure de déceler et d'esquiver ses attaques verbales ainsi que de stoppez mes accès de colère. Je trouve toujours ces remarques aussi choquantes et idiotes, mais je n'y réagis plus de la même manière. Grace a la méditation et aux lectures, j'ai réussi a grandement améliorer mon équilibre émotionnel.

    Au même moment, nous avons pris énormément de distance dans notre relation: a part les enfants, nous ne partageons aucun intérêt commun, ni même d'amis communs. J'ai aussi fermé la porte aux conversations sur les sujets anodins (tel Facebook) et les conversations plus 'soutenues' l'horripile. Alors il ne restait que le bonjour et le bonne nuit. Après quelque temps, comme je ne me sentais plus intègre a dormir a ces cotés j'ai demandé de faire chambre a part (pour elle le lit commun est une symbole très important). Nos contacts physiques sont presque inexistants depuis ce temps.

    Étrangement les querelles ont diminués énormément durant cette période et je n'arrivais pas a comprendre pourquoi. Après la lecture je comprends mieux: nous ne somme plus important l'un pour l'autre, nous ne pouvons presque plus nous blesser (mais ni nous supporter ou entraider d'ailleurs) Elle fait les choses de son coté et je fais de même. Plus de relation amoureuse, aucune amitié, aucun contact physique, juste l'indifférence…

    Mais l'absence de querelle a laisser apparaître tout le vide qu'il y avait entre nous. Auparavant c'était un 'roller coaster' de querelle et de rapprochements ou nous nous sommes vraiment fait mal l'un l'autre. Ces chicanes incessantes remplissait le vide, et l'ardeur des rapprochements laissait croire a une relation véritable, mais il n'y avait rien… depuis longtemps. Lorsque j'ai contemplé ce vide j'ai vraiment compris qu'il était temps de faire route séparée.

    Pour des raisons logistiques nous habitons toujours dans la même demeure, mais cela ne saurait durer. Je sens que nous sommes tous les deux extrêmement insatisfaits de cette situation et je redoute les retour des chicanes (il semble que les envies et les tentatives sont plus fréquentes dernièrement). Nous avons pris la ferme décision de nous séparer en novembre et avons avisé les enfants en mars. Il est donc temps de passer a l'action!

    Reste a voir si je saurais être plus sage dans une relation future et développer un alliance plus saine!

    Merci beaucoup de prendre le temps de disponibiliser ces concepts et de les exposés de facon simples. j'ai vraiment reconnu les difficultés de mon couple dans plusieurs de vos rubriques.

    PS: Je n'écris habituellement pas sur les blogs ou autre. Je crois que j'ai écris ce texte plus pour moi, dans le but de mettre de l'ordre des mes pensées. Mais je vais trouver le courage de le publier quand même!

    Reply
  5. Francois Renaud M.A Author
    48 années ago

    Bonjour David,

    J'aimerais personnellement vous remercier pour ce partage et de votre sincérité. Il n'est pas facile de s'admettre ce type de choses et de les reconnaître. Je vous souhaite une bonne continuité dans vos démarches et dans vos relations amoureuses.

    Reply

Leave your thought