Intimité sexuelle PARTIE 4

Apprendre à tolérer l’intimité profonde*

 
Tolérer l’intimité validée par soi est difficile pour tout le monde. Elle nous oblige à maintenir une identité solide et flexible, à s’auto-réconforter, à offrir des réponses réfléchies et maintenir une endurance significative. Chacun de ses 4 points permet à une personne d’être équilibrée dans leur relation pour qu’elle puisse « maturer » en tant qu’individu et comme partenaire. Quand un de ceux-ci fait échec, l’intimité validée par l’autre prend la place et des conflits non résolus s’enchaînent inévitablement.

Identité solide-flexible

La manière de se percevoir a une influence immense sur notre capacité à dévoiler des informations personnelles et intimes à notre partenaire. Notre identité détermine notre confiance et estime de soi. Qui suis-je? Comment est-ce qu’on me perçoit? Quelles sont mes valeurs et croyances? Comment est-ce que j’aimerais qu’on me traite? Qu’est-ce que je recherche dans un-e partenaire et dans la sexualité?
Certaines personnes ont une identité particulièrement flexible. Ceci leurs permet de faire le caméléon en changeant de personnalité selon le contexte dans lequel elles se retrouvent. L’intimité validée par l’autre joue un rôle à cette étape. Ce type de personnes s’adapte à l’autre pour éviter le rejet. Elles n’expriment pas ce qu’elles pensent et ressentent réellement afin de ne pas déranger, frustrer ou amorcer un conflit avec les autres. Elles sont centrées sur les besoins des autres pour plaire constamment. Ipso facto, elles n’ont pas leur identité propre à elles.
Quant à la sexualité, ces personnes ne discuteront pas de leurs préférences et fantasmes sexuels, ne démonteront pas qui elles sont sexuellement, soit parce qu’elles ne le savent pas ou ne veulent pas que l’autre le sache. Assez rapidement, la sexualité devient routinière et elles ne parleront pas de leurs insatisfactions sexuelles avec leur partenaire.
On retrouve aussi l’opposé de ce continuum, où les gens sont rigides dans la manière qu’ils se présentent aux autres. Ils ne tolèrent pas la différence chez leur partenaire, car cela ne confirme pas leur identité. Ils imposent alors leur manière de penser, agir et être dans le monde. Ils perçoivent les différences comme une menace à leur identité, car cela les oblige à faire une réflexion sur eux-mêmes et possiblement changer de perception et admettre qu’ils avaient torts. Cette tâche est très difficile pour les personnes qui ont une identité rigide.
Une personne équilibrée émotionnellement a une identité solide et flexible. Elle a une bonne perception et une fierté de qui elle est comme individu. En même temps, elle est capable de laisser les autres dans son monde sans se sentir menacée. Elles ont la capacité d’auto-confrontation, d’introspection et d’ouverture aux différences tout en ayant la possibilité de changer leurs perceptions des choses. Elles sont prêtes à explorer de nouvelles avenues, de changer et grandir comme personne.

Auto-réconfort

Dans un contexte d’intimité, il n’est pas toujours évident de gérer avec toutes les émotions que nous pouvons ressentir. Notre corps réagit de multiples différentes manières et nous pouvons être blessés émotionnellement dans le processus. Cela engendre une variété de pensées dans la tête des gens, qui ne sont pas les aspects les plus gentils qu’on puisse dire (Sadisme marital normal).
Par exemple, quand une personne n’est pas entièrement satisfaite avec la vie sexuelle qu’elle partage avec son partenaire. Premièrement, il peut être difficile de dire ce type de critique à une personne qu’on aime et apprécie, car on reconnaît que cela peut être blessant. Deuxièmement, l’autre doit gérer avec le fait que ses compétences sexuelles ne sont pas à la hauteur de ses attentes. Cela a un impact sur leur perception d’eux-mêmes (identité solide-flexible), ce qui pourrait amener la personne à devenir rigide ou trop flexible envers leur partenaire.
La capacité d’une personne à s’auto-réconforter et se calmer par elle-même leur permet de mieux gérer l’anxiété provoquée par des moments d’intimité aussi intense. Les personnes n’ayant pas cette capacité évitent  soit l’intimité le plus souvent possible ou elles deviennent explosives en interagissant avec leur partenaire parce qu’elles se sentent blessées.
sexologue montreal thérapeute couple
Certaines de nos plus grandes difficultés deviennent nos meilleures forces!

Réponses réfléchies

En thérapie, nous entendons souvent les couples dire que leurs arguments tournent en rond et qu’ils ne trouvent pas de solutions. Ce n’est pas parce qu’il y a une difficulté ou un manque de communication. En fait, les partenaires sont tout simplement incapables de se mettre en accord sur la solution à la dispute. Ceci mène à une impasse émotionnelle et le couple se retrouve donc dans un conflit improductif, car ils ne gèrent pas les difficultés sous-jacentes. Plus nous devenons intimes avec une personne plus on réalise les différences qui nous séparent. Celles-ci peuvent être fondamentales à la manière dont on s’identifie comme individu (identité solide-flexible).
Quand les couples s’obstinent sur la sexualité, par exemple la fréquence des relations sexuelles; ils font face à 2 choix: faire l’amour ou ne pas faire l’amour. Un des partenaires veut et l’autre ne veut pas du sexe. Cette étape nécessite de prendre une décision par le couple, ce dont la majorité a tendance à repousser ou éviter complètement. Il est absolument impossible de faire et ne pas faire l’amour. C’est un ou l’autre! La plupart du temps, les gens ont la fâcheuse tendance à perdre leur capacité à offrir des réponses réfléchies. Ils veulent tellement obtenir ce dont ILS veulent qu’ils sont prêts à dire n’importe quoi pour l’obtenir, même si cela n’a aucun sens logique. Ils crient un envers l’autre ou ignore complètement leur partenaire pour leur faire comprendre qu’ils ne portent pas d’importance à leur opinion.
Une réponse réfléchie consiste à prendre le temps de recul nécessaire pour analyser la situation et offrir une réponse intelligente plutôt que les premières idées et pensées qui passent par la tête. Ils ont eu la capacité de s’auto-réconforter et pensent à une manière mature de répondre pour que le conflit devienne productif. La personne qui a appris ce point d’équilibre émotionnel prend le temps d’écouter leur partenaire et offre des réponses réfléchies et intelligentes à leur partenaire. Elle ne cherche pas à avoir raison, mais plutôt à grandir et «maturer» dans ce dilemme pour ainsi mieux comprendre leur partenaire, tout en maintenant une identité solide-flexible (intégrité).

Endurance significative

Face à un conflit, le couple doit décider s’il veut passer au travers de cet obstacle de leur relation ou la terminer due à une incompatibilité. Les différences dans un couple créent des tensions, car cela nous oblige à vivre avec des aspects de notre partenaire qui ne sont pas toujours plaisants.
Plusieurs dynamiques de couple mettent en place l’évitement de certains sujets tabous et conflictuels pour éviter de se chicaner et menacer la relation amoureuse (alliance collusive). Il y a un statu quo qui s’installe et personne n’est prêt à l’aborder, malgré qu’aucun des deux partenaires ne soit heureux dans le couple. Par exemple, ne pas dire à leur partenaire que leur vie sexuelle est redondante et qu’elle aurait besoin d’une dose de créativité pour la réanimer. Tout en endurant le manque de satisfaction sexuelle plutôt que de gérer la situation en sortant de leur zone de confort pour devenir plus intime sexuellement.
L’autre réaction possible à une différence fondamentale dans le couple consiste à immédiatement mettre fin à la relation. Donc, les partenaires n’ont pas à gérer avec le malaise inévitable s’ils interagissaient plus intimement pour régler leur difficulté sexuelle.
Apprendre à tolérer l’anxiété générée par une intimité validée par soi est aussi difficile pour les femmes que pour les hommes. Dans les relations à long terme, il y a des moments très difficiles où il serait plus simple de faire nos bagages et terminer la relation. Ces moments testent nos limites, nous offrent l’opportunité de «maturer», de grandir comme personne et comme couple. L’anxiété de ne pas savoir si on va passer au travers ces difficultés conjugales et avoir l’impression de perdre son temps à tenter d’améliorer la situation va créer des ruptures dans plusieurs couples. Les personnes ayant de l’endurance significative donnent le meilleur d’eux dans une relation. Elles s’auto-confrontent, s’auto-réconfortent et agissent de manière mature tout en tolérant l’anxiété, l’inconfort et les périodes difficiles que toutes les relations à long terme doivent faire face un jour ou l’autre.

 

 

Liste d’envoie pour articles et textes sur la sexualité

S’inscrire à l’infolettre: Éducation Sensuelle & Érotique

* indicates required



View previous campaigns.


 

Texte sur l’intimité sexuelle 
Articles complémentaires:

 

Manque de communication ou difficulté à tolérer l’intimité?*texte inspiré du livre Intimacy and Desire de David Schnarch

Leave your thought