Je ne veux plus faire l’amour!

Qu’est-ce que je peux faire?


Comme nous l’avons discuté dans les articles précédents, ni le Partenaire ayant un Grand Désir (PGD), ni le Partenaire ayant un Faible Désir PFD a une meilleure position dans le couple que l’autre. Il n’est pas rare qu’on entende les partenaires se plaindre qu’ils ont la mauvaise réputation dans le couple et que leur partenaire devrait mieux comprendre leur situation. En fait, chacun des membres de la relation doit gérer avec la même chose, mais de manières différentes.

L’attrape paradoxale du PFD!


Le PFD est pris dans une circonstance similaire au PGD, où ils ne veulent pas le sexe qu’on leur offre pour toutes sortes de raisons, mais en même temps ils ne veulent pas perdre leur partenaire. Ils savent très bien que s’ils n’offrent pas de temps en temps du sexe à leur partenaire que ce dernier le quittera car il sera trop insatisfait. Comme ils ne veulent pas cela, ils offriront de temps à autres ce qu’on nomme du sexe par pitié. Non seulement offrir du sexe par pitié est la pire chose à faire dans un couple où il y a une différence importante dans le niveau désir, cela fait ressentir le PFD comme un moins que rien. Malgré que du sexe par pitié permet d’être laissé tranquille pour un moment par le PGD, ce ne sera pas long avant qu’elle re-cogne à la porte pour en obtenir plus. C’est ici que les PFD ne peuvent pas maintenir leurs efforts et finissent par perdre leur intégrité.

Perdre le respect pour soi et son intégrité : perdre son désir sexuel


Maintenant vous êtes probablement entrain de vous demandez qu’est-ce que le respect de soi et l’intégrité ont comme lien avec le désir sexuel. Au contraire de la pensée générale, le désir sexuel qui perdure dans le temps n’est pas seulement attribué au niveau de désirabilité de notre partenaire. C’est aussi basé sur notre perception et opinion de soi, ce que le PFD n’a généralement pas en haute estime. Quand une personne offre son corps à leur amoureux-se pour du sexe sans vraiment y prendre un grand plaisir ou même pas du tout, celle-ci commence à s’apprécier de moins en moins. Elle réalise qu’elle est prête à se rabaisser de manière significative pour éviter un conflit ou une rupture. Cela ne permet pas à cette personne de se sentir désirable et par l’effet même ne désire pas
sexuellement les autres.

Refuser du mauvais sexe, c’est s’offrir la possibilité d’en avoir du bon!


Plusieurs PFD ont en réalité beaucoup de désir sexuel qui bouillonne en dessous de la façade de désintérêt. Par contre, ils ne veulent pas avoir des relations sexuelles avec leur partenaire. Leur vie sexuelle a peut-être été satisfaisante au début de le relation, mais comme toute vie sexuelle, elle devient répétitive et donc ennuyeuse. Elle devient souvent prévisible, planifier (surtout quand le couple a des enfants) et monotone. Il nécessite de mettre de plus en plus d’effort pour s’exciter sexuellement et la passion se fait remplacer par la rapidité pour passer à l’acte le plus rapidement possible. La plupart des PFD vont commencer à ressentir cette dynamique plus rapidement que le PGD, mais elles ne diront rien pour éviter de blesser des sentiments. Tantôt, ce sera aussi pour éviter de devoir mettre l’effort nécessaire dans leur sexualité. Certains PFD ont une imagination sexuelle très érotique, mais ils ne l’auront jamais partagé avec leur partenaire par peur d’être rejeté, jugé ou perçu comme pervers, etc. Donc, elles n’ont pas la sexualité qu’elles désirent explorer, alors éventuellement et inévitablement elles perdent presque tout leur désir sexuel. Comme elles se retrouvent dans une dynamique d’intimité validé par l’autre, tout comme le PGD, elles dévoilent seulement les éléments qu’elles croient ou connaissent que leur partenaire va accepter.

Se solidifier face à notre partenaire


Donc, vous avez l’impression d’avoir peu de respect de soi et d’intégrité d’avoir accepter du sexe par pitié pour si longtemps. Vous aimeriez avoir une meilleure vie sexuelle, mais ne savez pas comment votre partenaire réagira à vos propositions? Vous avez peur de blesser des sentiments et mettre votre relation en péril. Et bien! Vous êtes exactement dans le bon contexte pour changer les choses! C’est votre opportunité pour faire de la croissance personnelle et devenir plus mature en affrontant vos insécurités et doutes par rapport à vous-même. Mais, pourquoi vouloir faire tous ces efforts? Si vous apprenez à gérer avec cette situation, vous construisez votre estime personnelle, votre intégrité et cela augmentera votre sentiment de désirabilité. Votre désir sexuel reviendra et sera plus naturel à vivre.

Premièrement, arrêtez d’offrir du sexe par pitié. Deuxièmement, commencez à être plus assertif dans ce que vous aimez dans la sexualité ou sinon découvrez vos préférences sexuelles si vous ne les connaissez pas. Arrêter d’éviter les avances sexuelles de votre partenaire et rentrer dans le jeu de la séduction avec eux. Ou du moins, ayez le courage de dire que vous n’êtes pas dans cet état d’esprit et proposer une autre activité intime. Essayez de réfléchir avant de dire «NON» à la sexualité et prenez le temps de réfléchir sur les raisons de votre refus. Est-ce simplement une réponse automatique? Est-ce que vous évitez vos propres insécurités sexuelles? Peut-être que vous n’aimez pas l’intimité et préférez ne pas être réellement connue par votre partenaire?

 

Changez notre dynamique de couple et sexuel n’est pas une tâche simple et elle nécessite de s’auto-confronter. Il faut apprendre à s’auto-réconforter et réfléchir aux réponses qu’on offre. Il ne faut qu’une personne pour travailler notre relation, mais il est toujours plus simple de le faire dans une alliance collaborative.

One Comment

  1. Anonyme
    48 années ago

    J'ai l'impression que ma compagne et moi sommes au fond deux pgd frustrés car nous ne comprenons pas les attentes de l'autre. Notre vie sexuelle est devenue vide et nos rapports épisodiques, même si nous nous aimons et sommes très tactiles le reste du temps. Merci pour cet article qui donne à réfléchir

    Reply

Leave your thought