Baisse libido, baisse désir sexuel

La baisse de libido et comment la retrouver

Une difficulté sexuelle courante

La baisse du désir sexuel ou la perte de libido est la raison principale de consultation des couples en thérapie avec un sexologue, psychothérapeute. C’est aussi un des problèmes sexuels les plus difficiles à traiter en thérapie. Il est donc important de consulter un professionnel qui a la spécialité et l’expérience pour traiter la situation.

 

Pourquoi perd-on notre libido?

Au contraire de la pensée populaire, les femmes ne perdent pas plus leur désir sexuel que les hommes. En fait, les problèmes de libido sont autant présent chez les couples hétérosexuels, homosexuels, transsexuels, lesbiens et même les couples ouverts ou polyamoureux.

Le manque de nouveauté

On perd l’intérêt pour la sexualité dans un couple parce que la routine sexuelle s’installe. Je ne parle pas ici de la routine quotidienne du dodo, métro, boulot, ménage, dodo.  Les relations sexuelles deviennent répétitives et prévisibles avec le temps créant peu d’effet de surprise. En d’autres termes, la sexualité devient plate!

Quand on initie et séduit toujours la sexualité de la même manière, la prévisibilité devient inintéressante. C’est pour cette raison que notre désir sexuel est généralement plus facile à avoir en début de relation où tout est nouveau. On découvre pour la première fois l’autre et nous-mêmes dans une nouvelle sexualité . On peut facilement trouver de la diversité avec d’autres partenaires, ce qui suscite souvent des relations extra-conjugales ou l’infidélité. Par contre, la variété peut aussi se travailler dans notre couple et notre sexualité monogame.

Les disputes récurrentes

Les conflits dans le couple augmentent avec le temps, car on apprend à connaître davantage notre partenaire. Cela met en évidence les différences et les arguments se multiplient. Ces différends nous obligent à faire des choix dans notre relation qui ne sont pas toujours plaisants et nuisent à notre satisfaction de la relation.

Plus l’insatisfaction du couple prend de l’ampleur, moins on admire et désire sexuellement notre chum ou notre blonde. La mauvaise gestion de ces conflits mène à une distance émotionnelle créant de l’amertume et du ressentiment. Des ingrédients qui tuent le désir sexuel et créent divers problèmes sexuels.

 

Se flatter l’ego plutôt que les organes génitaux

On aime ça être bon dans le lit. On en parle dans les magazines, les films, la TV ,entre nos ami(e)s, etc. Bref, la pression est forte pour être meilleure que les autres, car même nos partenaires ont des attentes. Les tops positions à faire, le nombre d’orgasmes, la fréquence des relations sexuelles par semaine, la durée pour offrir le plus de BANG pour notre partenaire.

Toutefois, toute cette pression met un poids lourd et inutile pour atteindre la satisfaction. Si les gens se focalisaient plus sur leur propre plaisir plutôt que celui de leur partenaire, l’extase mutuelle serait plus facilement atteignable.

L’absence de profondeur de l’intimité

L’être humain est une espèce qui s’adapte et évolue tout au long de sa vie. Nous sommes le seul animal à avoir un cortex préfrontal dans notre cerveau. Cette partie du cerveau est la clé pour accéder à une intimité sexuelle plus profonde dans nos relations amoureuses. Par contre, nous devons apprendre à évoluer à travers nos expériences sexuelles et relations.

Pour y arriver, il faut passer par une phase de notre relation qui est très difficile et nous oblige à remettre en question notre couple et notre propre identité. Ce processus plutôt ébranlant est évité et repoussé constamment par la majorité des couples. D’ailleurs, c’est souvent par les difficultés sexuelles et plus particulièrement la perte de désir sexuel qu’on déclenche cette étape.

Le manque d’amour pour l’autre…ouin pas vraiment!

Étrangement, c’est rarement la raison qui mène à la perte de désir sexuel. En fait, la majorité des couples qui consultent en thérapie de couple sont toujours en amour, ne se chicanent pas et s’offrent de l’affection et de la tendresse de manière régulière. Ce qui manque en réalité est la séduction sexuelle. C’est quoi ça au juste? Les gens dans mon bureau font rarement la distinction entre la séduction sexuelle et affective. La différence est dans l’intention derrière le comportement. On peut embrasser, toucher, regarder, caresser etc. amoureusement ou sexuellement. Le message ne passe pas de la même manière. La plupart du temps la séduction amoureuse est présente, mais l’intention sexuelle n’y est pas.


Vous êtes prêt à apporter des changements!

Séduire, pas juste initier

Mettez un peu d’effort dans votre approche par rapport à vos désirs. Le simple: « Ça tentes-tu à soère? » n’a rien de particulièrement excitant. Augmenter votre désir et celui de votre bien-aimé par une atmosphère et tension sexuelle qui monte en crescedo. Essayer différentes approches et ne vous décourager pas si la première ou deuxième stratégie ne fonctionne pas. Éviter de reprocher à l’autre son manque d’initiative ou d’intérêt pour la sexualité. Tentez plutôt de le/la comprendre.

Ne dites pas « non » de manière réflexe quand votre partenaire vous approche sexuellement. Reconnaissez qu’elle/lui démontre son intérêt de passer du temps intime ensemble. Laissez-vous emporter par le moment et jouez le jeu de la séduction avec l’autre. Il se peut que le désir monte ou pas et sachez que vous pouvez arrêter à n’importe quel moment. Et ce, sans critique de la part de votre partenaire.

 

Sortez de vos zones de confort

Ne faites pas toujours les mêmes choses au lit. Changer votre attitude et votre manière d’être. Faites l’amour, baisez férocement ou tendrement, regardez-vous dans les yeux, expérimentez avec vos fantasmes, bougez rapidement ou sensuellement, osez faire des choses qui peuvent être un peu gênantes.

Le malaise fait partie de la sexualité par moment d’exploration, par contre, il faut se respecter dans nos activités sexuelles et nos rythmes respectifs. Cependant, essayer de nouvelles choses peut être accompagné d’incertitude qu’il faut surmonter. Soyez indulgent avec vous-même et votre partenaire. Amusez-vous comme si c’était la première fois que vous vous rencontrez.


 

sexologue montreal

Francois Renaud M.A.
Sexologue psychothérapeute Montréal

Spécialisé en thérapie de couple

À propos de l’auteur

 


S’inscrire à l’infolettre: Éducation Sensuelle & Érotique

* indicates required



View previous campaigns.