Faut-il avouer une infidélité ?

Révéler ou ne pas révéler l’infidélité ?

L’aveu : un bon moyen pour repartir à zéro

Un couple qui bat de l’aile peut être la cause d’une aventure extra-conjugale. En avouant l’infidélité, la prise de risque de voir son couple voler en éclat est alors importante. Faut-il donc vraiment en faire part à votre partenaire ? Lorsque le regret est trop important et qu’il y a une réelle volonté de reconstruire son couple, l’aveu peut permettre de repartir sur de bonnes bases. En effet, la vérité finit presque toujours par éclater au grand jour. Or, il peut être prudent que le partenaire trompé apprenne la nouvelle par la personne infidèle plutôt que de le découvrir par hasard ou à la suite de longues investigations menées seule ou avec l’aide d’un détective privé. Une étude menée en 2011 par le magazine Journal of Social and Personal Relationships montre en effet que le taux de rupture est bien plus important si l’infidélité est découverte par hasard par le partenaire (80% de rupture) que si la personne infidèle décide d’avouer par elle-même son erreur (45% de rupture). Révéler une infidélité contribuera à montrer à son partenaire que l’on regrette ce que l’on a fait, que l’on ne supporte pas la situation telle qu’elle est actuellement et que l’on souhaite trouver une solution à deux. Si l’aveu risque dans la moitié des cas de mettre fin à votre histoire, il peut aussi permettre de lui donner un nouveau souffle. En effet, il peut engendrer une prise de conscience et permettre de mettre en lumière ce qui ne fonctionne pas dans le couple. La révélation ouvre alors à la discussion et aide le couple à trouver ensemble des solutions. Lors de l’aveu, il est cependant inutile de tout expliquer en détail (même si l’autre indique qu’il souhaite tout savoir). Indiquer les détails des activités sexuelles ne fera par exemple que créer une souffrance supplémentaire et envenimera la situation. Au contraire, il est important de comprendre ensemble pourquoi la relation extra-conjugale a eu lieu. Quel en était le sens pour la personne qui a été infidèle ? Quel était le processus décisionnel pour passer à l’acte ?

Tout avouer : pas toujours la meilleure idée !

Dans certaines situations, il y a des gens qui préfèrent garder le secret la relation extra-conjugale. C’est notamment le cas, si l’infidélité est une erreur exceptionnelle qui ne sera pas répétée ou au contraire si la tromperie a permis de comprendre que les sentiments ressentis à l’égard de l’autre ne sont pas aussi importants qu’on le croyait et que l’on souhaite mettre un terme à son histoire. Toutefois, au plan éthique et moral, on pourrait considérer que le/la partenaire a un droit de faire un choix éclairé sur les circonstances de la relation. S’il y a un bris du contrat de fidélité, n’est-ce pas une responsabilité d’en informer la personne concernée ?

Une erreur exceptionnelle : garder l’infidélité pour vous?

Vous avez été infidèle une unique fois ? Vous avez cédé à vos pulsions, mais vous ne comprenez pas pourquoi car vous aimez votre partenaire et que vous êtes certains de la solidité de votre couple. Dévoiler l’infidélité dans ces circonstances pourrait risquer de bouleverser votre couple, mais aussi votre situation familiale dans son ensemble. Ceci risque d’ébranler votre relation en créant des conflits à répétition, une perte de confiance ou encore de la jalousie au sein du couple. Pour certains, si les conditions de l’infidélité se sont produites de manière ponctuelle et qu’il n’y a aucune intention de revoir la personne ou d’être infidèle à nouveau, ils préféreront alors ne rien dire à leur partenaire.

La fin d’une histoire

Si l’infidélité a permis de prendre conscience de la fragilité d’une relation et du fait qu’il n’existe aucune volonté de la voir perdurer, alors avouer l’infidélité à son partenaire pourrait augmenter la souffrance et se poser une multitude de questions inutiles. Certains voudront connaître l’existence d’une infidélité donnant ainsi une explication à la rupture ou une plus grande facilité d’entamer le deuil de la relation.

La sincérité au sein du couple, bien que très importante, n’est pas la seule option possible que les gens ayant eu des relations extra-conjugales choisissent. Dans certains cas, certains conservent leur jardin secret pour préserver leur couple et leur famille. À condition que l’infidélité ne se répète et ne dure pas, ils/elles gardent la relation secrète. Si au contraire, la tromperie devient récurrente ou que la relation extra-conjugale perdure dans le temps, certains prendront le temps de réfléchir à l’origine de leurs actions. En effet, dans la plupart des cas, ceci est lié à un problème personnel ou à des difficultés rencontrées dans son couple. Un sexologue & psychothérapeute peut alors aider à comprendre les causes de l’infidélité.


sexologue montreal

Francois Renaud M.A.

Sexologue psychothérapeute Montréal

Spécialisé en thérapie de couple

À propos de l’auteur