Le « Ditch » relationnel

Le « Ditch » relationnel

Je l’aime, je ne l’aime plus…

Le « DITCH » relationnel est un terme pour définir le moment où presque tous les couples arrivent au point de non-retour où les difficultés sexuelles et/ou conjugales prennent une trop grande place et que la séparation devient envisageable. Cette phase est normale et souhaitable, car elle pousse les individus à devenir de meilleures personnes et surtout, de meilleurs partenaires. Es-tu prêt(e) à sortir de ton « DITCH » ?

On entend souvent que la clé du succès dans un couple est la communication et surtout lorsque le couple traverse des difficultés conjugales. Par contre, on réalise rapidement en thérapie que la communication n’est pas vraiment un enjeu. C’est la gestion émotionnelle face à nos différends qui est la source principale des difficultés dans un couple à long terme. Ce qu’il faut savoir c’est que chaque individu a des façons différentes de réagir face à ces difficultés par le type d’alliance qu’ils/elles utilisent dans leur conflit. Ce sont notamment ces réactions qui peuvent générer des chicanes répétitives et des impasses émotionnelles au sein du couple.

 

La rupture précoce ?

De nos jours, une union sur deux se termine par une séparation. En effet, les procédures judiciaires de divorce se simplifient de plus en plus. Cependant, même si ce processus se simplifie, la décision de mettre fin à un mariage est toutefois beaucoup moins facile à prendre. Cette décision ne doit pas être prise à la légère ni être prise sur un « coup de tête », car cela implique de prendre le risque de le regretter. Parfois, la menace de la rupture est une stratégie pour apporter des changements dans le couple. Erreur si votre intégrité n’est pas derrière cette intention !

Actuellement, l’individualisme et la quête d’épanouissement personnel règnent chez beaucoup d’individus. On cherche à se satisfaire et à penser à soi-même avant tout. Ce qui n’est pas mauvais en soi. Cependant, on remarque que les couples sont consommés et jetés lorsqu’ils ne sont plus satisfaisants. De nos jours, on a beaucoup d’attente envers notre partenaire dont, être notre meilleur(e) ami(e), notre amoureux, notre amant, notre épaule de soutien, notre « care-taker », etc.  En ce sens, les compromis semblent être beaucoup moins tendance que dans les années passées, car les options et les opportunités « semblent » être abondantes, du moins en apparence. En même temps, les compromis sont aussi une grande source de détresse dans les couples qui perdurent dans le temps. Connaissez-vous l’expression : « Mettre de l’eau dans son vin ! » ? Après 11 ans d’y mettre de l’eau… le vin ne goute plus aussi bon. Faire ou ne pas faire de compromis n’est pas la source du problème non plus, comme plusieurs vous le feront croire. La difficulté de maintenir son intégrité personnelle tout en étant en relation avec l’autre et l’intégrité de son/sa partenaire est au cœur des difficultés conjugales de notre époque.

Lorsque l’on se met en couple avec quelqu’un, on a souvent cette idée de relation linéaire, sans embuches, enrichissante et surtout, satisfaisante. Or, toute relation contient son lot de frustrations et de tensions, mais n’implique pas impérativement une séparation ou un divorce.

 

Comment s’en sortir ?

Tout d’abord, il faut s’interroger sur ce qui nourrit le couple. Ce qui fait que le couple a réussi à traverser toutes ces embuches. Faire l’état des lieux est l’étape numéro un vers la réussite d’une problématique. Il faut se demander comment et pourquoi cette problématique s’est instaurée au sein du couple. L’autoconfrontation d’abord et avant tout. Pointer du doigt les fautes de votre partenaire mènera inévitablement à votre perte. Comment ai-je contribué à la dynamique de notre couple ? Il faut aussi être honnête avec soi et nommer les choses dont on a plus envie ? Il ne faut surtout pas sauter aux conclusions trop vite en pensant que s’il y a des manques, il faut partir. Il suffit de questionner ces manques, et de reconnaitre ceux que nous avons eus face à notre partenaire. Arriver à faire un état de la situation pour pouvoir y faire face en couple.

 

Pour donner un sens à cette période très charnière, il suffit de voir la situation comme étant un défi et non comme étant une montagne difficile à surmonter Prenons l’exemple d’un jeu vidéo ou de l’effet Super Mario Bros. Le héros doit passer par plusieurs obstacles afin d’arriver à sa quête ultime. Lorsque l’on perd la partie, on recommence en apprenant de nos erreurs, jusqu’à ce que l’on réussisse à atteindre notre objectif, car on voit le jeu vidéo comme étant un défi à relever. Ce concept s’applique très bien aux relations de couple. En effet, voir les difficultés conjugales comme des défis à surmonter, permets de donner un sens à cette période difficile et pousse les individus à faire de la croissance personnelle en affrontant des insécurités personnelles de longue date. Faire l’état des lieux pour savoir ce qui a amené la difficulté, favoriser le dialogue en couple afin de trouver des issues possibles aux difficultés, mettre en applications les techniques pour surmonter les difficultés sont tous des étapes à réaliser afin de se sortir de cette période difficile. Il ne faut surtout pas abandonner. Après tout, vous êtes le propre héros de votre aventure !

 

 

 

étudiante sexologie

Rédactrice d’article sur notre blogue lesexologue

 

 

– Audrey Labelle

Étudiante au Baccalauréat en sexologie

 

 

 

 


 

Étudiante au baccalauréat en sexologie. Elle écrit des articles pour le blogue du site sur la sexualité et les relations amoureuses. Student studying for a bachelor's in sexology. She write articles for our blog on the website concerning sexuality and relationships.