Écrire ta propre porno: es-tu GAME?

De nos jours, la pornographie est omniprésente dans la société. Malgré les différentes visions polarisées qui peuvent être véhiculées, la porno ne laisse personne indifférent. Maintenant une pratique démocratisée et acceptable socialement,  la porno peut permettre de découvrir des pratiques et ou des fantasmes de façon sécuritaire, encourage la masturbation, en plus de pouvoir s’en inspirer pour pimenter la routine. Toutefois, la porno présente aussi des conséquences négatives. Il est impossible de savoir à coup sûr la légitimité de ce que l’on regarde. La porno mainstream a présenté son lot de scandales, par exemple qui Pornhub a dû supprimer, au printemps 2020, plus de 60 % de son contenu qui ne répondait pas aux critères de légalité, ce qui représente plus de 9 millions de vidéos. Les effets négatifs sur la santé psychologique ont aussi  été prouvés; la consommation de pornographie à long terme et en grande quantité peut créer des difficultés sexuelles et relationnelles, ainsi que des problèmes d’image corporelle et d’estime.

Quelles autres options?

Ainsi, nous sommes rendus désensibilisés comme public (et comme société) aux contenus sexuellement explicite qui ne laisse aucune place à l’imagination, à l’expression individuelle, à l’affection,  ni aux univers fantasmatiques.

Toutefois, avec l’accès à Internet, il s’est développé des pratiques érotiques alternatives, pour les gens qui ne se sentent pas rejoints par la pornographie dite mainstream. Par exemple, la pornographie écrite ou littérature érotique, ne cesse de gagner en popularité. Maintenant l’écriture, ainsi que la lecture, de ce type de porno ont été démocratisées, notamment par le phénomène 50 Shades of Grey, vendu à plus de 100 millions d’exemplaires dans le monde (Malgré qu’on doit rester critique des contenus et thématiques abordés là-dedans!)

Offrant des spécificités uniques, la porno écrite se retrouve dans un juste milieu entre la porno mainstream trop stéréotypée et génitale et les films et livres romantiques, souvent trop fleur bleue et irréalistes. En plus, avec la porno écrite, on peut être spectateurice-lecteurice, créateurice/auteurice ou les deux en même temps! 

Lecture : premiers pas dans la porno écrite

La lecture a, à la base, un caractère immersif, ce qui permet aux lecteurices de se projeter et de s’imaginer dans univers nouveau.

En comparaison, regarder une scène porno à pour but premier d’exciter et de mener à l’orgasme rapidement, alors que la lecture permet de faire durer le plaisir et de délaisser la finalité de l’orgasme,  laissant plus de place à des sensations multiples et aux émotions. La lecture permet  l’art du build-up, où le.la lecteurice suit en temps réel le build-up des personnages et emprunte ce même rythme, créant un  engagement au niveau sensoriel, intellectuel et émotionnel plus élevé, ainsi qu’une plus grande identification au récit. 

Ce que la porno écrite offre de différent, c’est une description des expériences internes simultanément au contenu sexuel explicite, laissant place à des trames narratives plus réalistes, plus holistiques et centrées sur les sensations, autant interne que physique. Aussi, il est possible de lire et retrouver des personnages féminins pas mal plus intéressantes et agentives que dans la porno et dans la fiction mainstream

Avec la panoplie de récits érotiques disponibles, il est aussi possible de se sentir moins seul.e ou gêné.e d’aimer ou de vouloir explorer certains fantasmes et pratiques.  Avec les nombreux livres, nouvelles, blogues, fanfictions, sur de nombreuses plateformes, souvent gratuites sur Internet, disponibles dans plusieurs langues sur toutes les thématiques inimaginables, il est impossible de ne pas trouver lecture à son goût! 

Écriture: outil sécuritaire d’exploration!

Laisser aller notre imagination et en écrire soi-même peut être excitant, d’une toute nouvelle manière. On peut y ajouter ce qu’on veut: de la magie, des explosions, du shapeshifting, des endroits imaginaires, etc. Sky is même pas the limit! Dans une histoire, il peut se produire absolument tout ce qu’on veut sans conséquences réelles (personne ne doit acter la scène). Ensuite, il reste évidemment à être sensible sur le contenu que l’on partage, à qui et dans quel contexte. Écrire peut aussi être une façon de se retrouver dans son headspace,  pour une prise ou une reprise de contrôle de son univers fantasmatique, de ses désirs, de ses besoins, etc.

Juste d’imaginer certains scénarios et de se mettre à la place de quelqu’un qui aimerait tel ou tel type de pratiques peut être intéressant. Que ce soit pour explorer nos limites, confirmer ce qu’on aime et ce qu’on aime moins, ou juste pour le plaisir ! C’est un exercice avantageux pour travailler la créativité et promouvoir la diversité, explorer les orientations sexuelles, les identités de genre, les fantasmes, les fétiches, etc.

Contrairement au stimulis visuels, dans une histoire, tout est fictif. Il est alors possible d’explorer des thématiques moins socialement acceptable, de dépasser des limites qu’il ne serait pas possible de dépasser dans la réalité, d’explorer des pratiques avec lesquelles on se sent moins à l’aise, même des choses qu’on ne voudrait pas faire dans la vraie vie. Il n’y a pas d’obligation à transposer nos idées dans la réalité!

La porno écrite comme outil thérapeutique ?

L’écriture est définitivement une façon moins confrontante et/ou directe de partager ses fantasmes, son intimité, ses idées à son partenaire, à un.e thérapeute, ou autre. En faisant vivre des scénarios à des personnages, il est possible de prendre un pas de recul sur les sujets que l’on souhaite communiquer, mais que l’on trouve trop gênant ou difficile à aborder directement. 

L’écriture est aussi un outil intéressant pour sortir de sa zone de confort, et qui sait, ouvrir la porte à un nouveau pan de la relation ou de notre sexualité. Il peut être également intéressant/excitant de garder le secret sur les choses qu’on écrit, de le publier sur un site ou de le faire lire à un.e partenaire.

Souvent quand ça sort de notre tête, ça soulage et ça prend beaucoup moins d’ampleur qu’à l’intérieur de nous. Il ne faut pas oublier qu’il n’y a pas besoin à ce que soit écrit dans un langage impeccable digne de grands auteurs.es, tant que c’est sincère, l’objectif est atteint!